En vidéo

Depuis 2000, quelques médiateurs de dettes mettent en place des projets de prévention. Au regard de l’expérience, de l’évaluation des projets et d’une réflexion continue, ce groupe souhaite démarrer un projet tout à fait innovant : un projet qui permet de retrouver une estime de soi, de sortir de l’isolement et d’échanger des trucs et ficelles. Le premier groupe de soutien pour personnes surendettées a vu le jour en octobre 2013.

L’objectif est d’offrir un lieu de partage d’expériences entre personnes vivant la problématique du surendettement. Il est ouvert à toute personne suivie par un service de médiation de dettes. L’information est faite par les différents services et CPAS bruxellois.

Au-delà du soutien des participants qui y retrouvent une intégration sociale perdue et une confiance en soi fortement abîmée par les difficultés rencontrées, le groupe développe au fil du temps une entraide entre tous (accès aux aides, échanges de bons plans et de services, accompagnement dans des démarches difficiles, …) plusieurs projets visant à retrouver une action citoyenne (rencontre avec des politiciens autour des élections, participation à Alter Media Lab (journal de Alter Echos), rédaction d’un  numéro spécial et réalisation d’une émission radio, participation à différents projets de formation des médiateur de dettes, intervention lors d’animations dans le cadre des ateliers de consom’acteurs et dans une école de futurs assistants sociaux.

Au fil des réunions et discussions, il apparait que les participants aux groupes de soutien désirent devenir acteurs, partager leur expérience et mener des actions de prévention face au surendettement.

Mettre en place des campagnes plus larges de sensibilisation grand public, réaliser de nouveaux outils de prévention, mettre sur pieds des groupes de soutien plus nombreux couvrant l’ensemble des communes bruxelloises.

Nous nous dirigeons alors vers une collaboration entre ces personnes ressources, qui pourront y défendre en direct le point de vue des personnes surendettées, et les professionnels du secteur. Cette coopération aboutira fin 2016 à la mise en place d’un Réseau  bruxellois d’acteurs de prévention du surendettement.

Il rassemble aujourd’hui des personnes surendettées ou l’ayant été, plusieurs services de médiation de dettes, asbl et CPAS, le Centre d’appui aux services de médiation de dettes, des acteurs de différents services sociaux locaux, des services d’éducation permanente, des experts de la formation et de l’animation, un organe de presse, .. .Le service fédéral des ‘experts du vécu’ suit ses travaux avec intérêt.

Une Charte est rédigée et signée par les membres partenaires.

Notre moteur est de mettre autour de la table des personnes ressources et des professionnels. Le réseau veut développer une vision alternative et critique de la problématique du surendettement au sein des enjeux de la société actuelle.

Des réunions sont organisées mensuellement autour de projets de prévention. Nous y invitons toutes personnes et associations intéressées par la prévention du surendettement à rejoindre le réseau. S’y retrouvent ainsi des personnes ayant vécu ou vivant la problématique et d’autres qui représentent leur association, service, centre.

Cela représente un véritable projet pilote.

Ce réseau prend le nom de TRAPES : Tous en réseau Autour de la Prévention et de l’Expérience du Surendettement, et s’inscrit comme asbl en novembre 2017.